« Rassemblement Démocratique 
du Peuple Camerounais »

29/06/2018 - 11:30
Vigilance Tops at Information Seminar

Vigilance Tops at Information Seminar

During the information seminar for elected officials of the Cameroon People’s Democratic Movement (CPDM) and party executives at the Bamenda congress hall on June 14, 2014 militants of the party vowed to watch out on any threats to the existing peace in Cameroon.

Electoral Campaigns : Cpdm is Leaving No Stone Unturned

Electoral Campaigns : Cpdm is Leaving No Stone Unturned

The resolve of the ruling Cpdm party to carry frank messages to the populations in the five sections of Fako Division are certainly paying off. The campaign caravans have succeeded to whip up sentiments and emotions among the populations as they have recounted the goodies that the Cpdm has brought over the last mandate.

Rappel a l’ordre aux élus locaux

Rappel a l’ordre aux élus locaux

C’est l’essentiel des trois communications délivrées aux élus locaux et responsables de base du parti au cours du séminaire régional initié par le comité central du Rdpc à Bafoussam.

Jean Nkuété communie avec le personnel

Jean Nkuété communie avec le personnel

Le Secrétaire général du Comité central a partagé un repas avec ses collaborateurs, ainsi que les membres des bureaux nationaux des organisations spécialisés.

L’avenir en confiance Par jean Nkuété

L’avenir en confiance Par jean Nkuété

Je suis Jean NKUETE, Secrétaire Général du Comité central du Rassemblement Démocratique du Peuple Camerounais, RDPC, parti du Peuple, le parti du Président Paul Biya, notre grand parti.

Le Rdpc ménage sa monture

Le Rdpc ménage sa monture

Le séminaire régional organisé le 14 juin 2014 à Douala, à l’intention des élus et responsables de base de la région, avait pour but de mieux les outiller. Pour encore plus de victoires dans le futur.

The new deal has transformed the minds of Cameroonians

The new deal has transformed the minds of Cameroonians

Before Mr Paul Biya become Head of State, he had gathered a good working experience in the cameroon administration.

Bureaux des organes de base : le renouvellement n’est pas lancé

Bureaux des organes de base : le renouvellement n’est pas lancé

Se fondant sur une rumeur qui faisait état de l’imminence d’une opération de renouvellement des bureaux des sections, sous-sections, comités de base et cellules du Rdpc, des militants se sont lancés dans des manœuvres visant à prendre le contrôle des organes de base.

Bamenda : Nkuete galvanises troops

Bamenda : Nkuete galvanises troops

The secretary general of the Cameroon people’s democratic movement, Cpdm was in Bamenda Saturday September 21 to encourage and boost the morale of the team he had earlier dispatched to woo potential voters ahead of next weekend’s twin faceoff.

L’Ouest ne perdra pas le Nord

L’Ouest ne perdra pas le Nord

Partout où le secrétaire général du comité central du Rdpc est passé, il a reçu l’assurance selon le parti au pouvoir fera mieux que préserver les acquis des dernières élections municipales et législatives.

Sud :Les maires s’approprient les outils de gestion

Sud :Les maires s’approprient les outils de gestion

Les enseignements reçus leur ont permis de comprendre qu’en définitive, ils ne seront jugés que par rapport à leurs réalisations, qui passent par une bonne collaboration avec toutes les parties prenantes.

An 29 du RDPC, militants d’Espagne mobilisés

An 29 du RDPC, militants d’Espagne mobilisés

Réunis au sein de L’Association des sympathisants du Rassemblement démocratique du peuple camerounais en Espagne (As-Rdpc-E), les Camerounais d’Espagne tiennent absolument à rester en phase avec leurs camarades du pays.

Resolute to beat own record
Cpdm is Leaving No Stone Untur
Vers un plébiscite
Jean Nkuété communie avec le
L’avenir
Le Rdpc ménage sa monture
The new deal has transformed t
Le renouvellement n’est pas la
ebolowa
L’Ouest ne perdra pas le Nord
les outils de gestion
An 29 du RDPC
Bureaux des organes de base : le renouvellement n’est pas lancé
Bureaux des organes de base : le renouvellement n’est pas lancé

Samedi 18 janvier 2014, bien avant 9h, trois militants d’une section Rdpc de l’Adamaoua débarqués à Yaoundé la veille, attendent, dans le hall du 2ème étage du Comité central, quelqu’un qui, au secrétariat à la Communication, « Voudrait bien [leur] donner quelques renseignements sur les modalités du déroulement du renouvellement des bureaux des organes de base qui vient d’être annoncé ».  

Devant la surprise du reporter de l’Action, arrivé fortuitement en ces lieux souvent déserts le week-end, ses interlocuteurs précisent qu’ils ont eu l’information d’un député qui lui-même « Prépare déjà le renouvellement à Ngaoundéré», La réponse selon laquelle en l’absence d’une circulaire de la hiérarchie du parti, rien n’était encore officiel, ne semble pas avoir découragé les trois militants qui veulent visiblement se « positionner  avant les autres », pour s’assurer le contrôle d’une section du parti.En fait, la situation ainsi décrite n’est pas un cas isolé. Depuis la fin 2013, les grandes manœuvres visant la conquête de différents postes dans les bureaux des organes de base ont commencé. À partir de quelque rumeur  ayant couru sur une probable campagne d’élections au sien du Rdpc en début 2014, ou sur la base d’analyses faisant savoir qu’une fois les élections législatives et les municipales terminées, il ne resterait plus au président national qu’à programmer le renouvellement de bureaux des organes de base, de préférence au cours de ce mois de janvier. Conséquence, comme le déplorent certains responsables rencontrés sur le terrain, l’on assiste à une certaine démobilisation à la base, « Les camarades étant désormais plus préoccupés par les postes à pourvoir au sein du parti, qu’à promouvoir son idéologie ou à mobiliser la population pour la mise en œuvre du projet de société pour lequel  le peuple nous a donnés la majorité que nous avons dans les communes et au parlement », confie un président de section.
Animation permanente Entre autres actions décriées, la formation des clans au sein des organes de base entrainant la division et la fragilisation du parti, la vente sélective des cartes d’adhésion dans le but de s’assurer le contrôle de l’électorat, au besoin en privant l’adversaire du droit de vote le moment venu, l’immixtion de l’élite souvent sans passé politique, dont le seul but est le contrôle et l’instrumentalisation de la base, etc. Sans oublier les multiples violations des règles de discipline du parti et des textes de base, puisque tout se passe désormais comme dans si les organes de base concernés, il n’y avait plus un seul responsable en poste. Alors même que le Comité central qui seul devrait en principe donner le la du renouvellement, n’a ni suspendu les bureaux en fonction pour cause d’expiration du mandat, ni convoqué le corps électoral pour l’élection de nouveaux bureaux.Malgré cette effervescence observée dans certaines localités çà travers le pays, de nombreuses sections continuent de fonctionner normalement.

C’est le de l’Océan Sud où le fonctionnement permanent du parti a encore été observé à l’occasion des récents événements organisés dans cette section, et où l’on compte relancer dans les prochaines semaines la formation des militants. C’est aussi le  cas du Lom et Djérem nord à Garoua Boulaï  où l’heure est plutôt à la mobilisation et à l’encadrement de la population à la suite des récents évènements ayant opposé les forces armées camerounaises à des miliciens centrafricains. « Chez nous, la discipline du parti est respectée. Nous ne fonctionnons pas en pensant au renouvellement. Et même si des gens s’agitent, ils ne l’affichent pas au grand jour », fait savoir Kombo Gberi, le président de la section qui  pense déjà à la mobilisation de la jeunesse  pour la fête du 11 février 2014. Il en est de même  dans la Haut Nyong Nord (Lomié) où le parti qui n’a vraiment pas pris de congé, continue d’œuvrer à l’encadrement des populations. Pour Blondeau Talla Talla, le président de cette section, « Le sujet n’est pas encore évoqué. Nous attendons les directives de la hiérarchie, laquelle va préciser les règles du jeu le moment venu ». Pareil pour la Lékié Nord. Ici, l’on est convaincu que « Ce n’est pas à la veille d’une élection que l’on va construire un bilan », selon Auguste Essomba Asse, le président de la section Ojrdpc. Forts de cela, donc, ses camarades et lui œuvrent pour la mobilisation de la jeunesse dans le cadre de la révision des listes électorales, ou encore les activités socioculturelles grâce auxquelles ils assurent l’animation permanente et le rayonnement du parti.

La Campagne Electorale

Derniers Communiqués

Le Secrétaire Général du Comité Central du Rassemblement Démocratique du Peuple Camerounais, Monsieur Jean Nkuete communique :

Le secrétaire général du Comité central, Monsieur Jean Nkuete communique :
Dans le cadre de l’application des orientations de la nouvelle dynamique définies

Décision n°03/ RDPC/PN du 14 mars 2012 portant modification de certaines dispositions de la décision n° 01/ RDPC/PN du 27 juillet 2010, portant création de nouvelles sections du RDPC


Le RDPC satisfait

Communiqué du secrétaire général du Comité central
L’Assemblée nation ale du Cameroun a adopté le 13 avril 2012, à une très large majorité, le projet de loi portant code électoral, au terme d’une session

Dans le cadre de la conduite des opérations d’investiture des militants du Parti aux élections municipales du 30 septembre 2013,

Décision n°01/RDPC/PN du 14 mars 2012, rendant exécutoires les textes de base du Rassemblement démocratique du peuple camerounais

Motion de remerciement et de soutien adressé au président Paul Biya en raison de l’élection du camarade Louis Robert Mouthe Ambassa comme membre suppléant du Comité central 

Le Coordonnateur Régional de la campagne électorale du candidat du RDPC dans l’Adamaoua, le ministre secrétaire général adjoint du Comité central du RDPC, membre du Comité central, informe : 

Newsletter

Recevoir la Newsletter